• Dur ... dur ...

    Comme vous l'avez remarqué, je publie beaucoup moins en ce moment ... par manque de temps ...

    Comme tout le monde me direz-vous et vous avez bien raison ... Mais voilà, je voulais partager avec vous mes difficultés en classe. 

    J'ai un élève avec des troubles sévères du développement. C'est très difficle à gérer ... Les crises se succèdent depuis la rentrée : insultes, violences, crachats y compris sur les adultes de l'école. Depuis quelques jours, il est sous médicament mais hier, il y a eu une nouvelle crise, très violente. J'ai été obligée d'appeler la maman mais rien n'y a changé. La prochaine fois, je dois appeler les urgences pédiatriques, dixit la psychologue scolaire ... 

    Je rentre le soir à la maison avec mes angoisses et mes questionnements de la journée. Je sais que cet enfant est malade et ça me touche de le voir se faire du mal. C'est peut-être parce que mon fils a son âge ...

    C'est difficile. Mes 26 autres élèves attendent de moi que je fasse mon travail et c'est ce que j'essaie de faire... Tant bien que mal.

     

    Voilà, ça fait du bien de mettre des mots sur ses maux parfois ... d'ailleurs peut-être certains d'entre vous ont-ils vécu ou vivent-ils une situation similaire ...

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 23:36

    On est avec toi! Je t'envoie des ondes positives!

    2
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:20

    Courage Frisette!

    Je n'ai jamais eu d'élèves avec troubles du développement, mais des élèves tellement abimés par la vie que respecter le cadre de l'école et travailler était impossible. Il faut se fixer des objectifs réalisables, à la portée de l'enfant, et lui offrir des plages de respiration; les autres comprennent en général très bien que tous n'ont pas les mêmes droits au mêmes moments.

    Ces enfants qui ne rentrent pas dans ce qu'on leur propose sont très déstabilisants et on est vraiment pas soutenus et accompagnés pour les aider. Alors encore une fois très bon courage!

    3
    Neigedvt
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:53

    Il y a quelques années, il y avait un élève comme ça dans l'école. 

    La collègue a vraiment eu du mal et même si à l'époque, on avait un vrai RASED, l'aide n'a pas été suffisante.

    Finalement, la maman l'a déscolarisé. Elle a tenté ensuite une école privée qui avait une section pour les enfants précoces (le psy avait diagnostiqué qu'une partie du problème du gamin venait de ça) mais elle a dû le déscolariser à nouveau.

    Est-ce que tu pourrais négocier la présence d'une AVS pour t'aider à le cadrer quand il est en crise ? Je sais que tu focalises sur cet enfant mais il faut penser aussi aux autres qui "morflent" aussi.

    N'hésite pas à appeler aux urgences pédiatriques quand il sera à nouveau en crise. Il faut qu'il y ait des traces de ce qu'il fait subir à la classe. Une collègue peut-elle s'en occuper de temps en temps ?

    La collègue voulait gérer seule et cela a fini par la détruire elle :(

    Courage et n'hésite pas à tirer la sonnette d'alarme : c'est lui ou les autres enfants et toi.

    4
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 16:22

    Vi courage! J'ai eu un élève avec de grosses difficultés de comportement (avant de partir, les médecins pensaient qu'il souffrait d'autisme de haut niveau) et j'ai passé mes deux ans à négocier avec lui pour qu'il ne perde pas trop du scolaire pendant que les autres n'y perdaient pas non plus!

    Une semaine tu penses avancer et puis la semaine d'après tu fais trois pas en arrière .... le système n'est malheureusement pas fait pour ce genre d'enfant! Nous n'avons jamais osé appelé les urgences psychiatriques mais le père a perdu son boulot à force de venir le chercher à l'école (ce n'est résolument pas mieux!!)

    Il est suivi par un psychomotricien et/ou ergothérapeute en dehors de l'école?

    5
    cam13
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 17:54

    J'ai eu un enfant comme tu le décris, il devenait violent lorsqu'il était face à une difficulté... chaise volant à travers la classe, insulte, coup... Bref, on a réuni une équipe éducative d'urgence à laquelle participait l'ien. J'ai eu droit à toute son écouté et attention, j'ai pu exprimer mes inquiétudes pour la classe, mais aussi celles que j'avais pour cet enfant. Réponse de l'ien: "vous ne pouvez pas tout faire, cet enfant ne peut être scolariser dans une structre école, avant de penser aux apprentissages il faut penser aux soins que l'on doit lui proposer". Cet enfant a été déscolarisé le jour même, après quelques semaines, il a été accueilli dans une structure adaptée. Moi, je me suis sentie soutenue, et écoutée... J'ai pu reprendre une vie de classe quasi normale. Il a aussi fallu discuter avec les autres élèves afin qu'ils comprennent la situation....

    6
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 18:57

    Merci pour vos commentaires, je savais bien que je n'étais pas la seule dans cette situation ... C'est malheureusement courant.


    Mon élève a déjà une AVS qui se prend des coups et se fait insulter à longueur de journée. Nous avons eu une équipe de suivi la semaine dernière. Je me suis aussi sentie entendue par ma hiérarchie qui a proposé un placement en ITEP pour la rentrée prochaine ... et une prise de médicaments. Il est donc sous médocs depuis vendredi et le changement est impressionnant  Mais le problème c'est que lorsqu'il ne prend pas son cachet, les crises sont puissance 10 !!! C'était le cas mardi  

    J'ai aussi abordé le sujet de la déscolarisation mais là, ça coince ... On me répond que ça n'existe pas à l'école primaire ... J'ai quand même fait une demande auprès de mon inspecteur pour un aménagement du temps scolaire un après-midi par semaine, le papa ne travaillant pas ce jour ... J'attends une réponse !

    Il est également suivi en CMP par un pédo psy et suit une heure par semaine (oui, oui, UNE HEURE !!) de cours dans une mini-classe. Je leur ai demandé s'ils ne pouvaient pas le prendre en charge davantage mais ils m'ont rit au nez au propre comme au figuré !! Il a déjà beaucoup de chance d'avoir une place ...

    Je ne sais pas trop ce que je peux faire de plus pour cet enfant ... Essayer de l'aider de mon mieux à gérer ses crises mais surtout préserver mes élèves de sa violence ...

     

    7
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:22

    hello

    des élèves comme ça j'en ai connu quelques uns....

    un PAI suffit pour un aménagement du temps scolaire (ça se gère avec le medecin scolaire, pas besoin de l'accord de l'ien), cela dit ça peut aussi faire l'objet d'un "avenant" du PPS....

    l'orientation ITEP parait adaptée, en attendant, dans les cas de crises je téléphone systématiquement au SAMU  (ça peut permettre une hospitalisation de qqes jours...)

    DANS TOUS LES CAS tu n'es et se seras jamais responsable, tu fais déjà visiblement le maximum et c'est ce dont il a besoin : un cadre ferme = c'est ce que tu lui donnes (même si au quotidien c'est plus que difficile) et lui doit comprendre que tu as tes limites (ce qui est bien normal nom d'un petit bonhomme!!!)

    en tout cas n'hésite pas à me contacter par message si tu veux que je m'étende plus!!!! (enfin choisis un moment où tu as un peu de temps )

    bien @micalement

    -S-

     

    8
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:48

    Merci Sands,

    Tu as l'air calée sur le sujet ... Pour moi c'est nouveau, et tant mieux !

    Je te contacterai peut-être une de ces 4 par mp. 

    9
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 06:46

    n'hésite pas!!! (pis sur un autre plan ça me fera bien plaisir!!!

    10
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 20:05

    Suis d'accord avec Sands! Il faut accepter que ces élèves aient un cadre, différent de celui des autres (les limites n'en sont pas au même endroit ) mais un cadre quand même!

    Après beaucoup de négociacions, mon ancien loulou avait le droit d'aller dans le couloir lorsqu'il sentait une crise venir! Ce n'était pas une punition, il pouvait revenir quand il voulait mais c'était sur sa demande et assez souvent ça lui permettait qu'il se calme (et parfois ça ne suffisait pas!!)

    Courage

    11
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 14:55

    Cet enfant est il scolarisé à temps plein? Si oui, une ESS en urgence pourrrait être organisée afin d'aménager son temps scolaire...Pour te soulager du moins...

    Si les parents oublient le cachet, tu les appelles direct pour qu'ils viennent le lui donner ou le reprendre.

    Sinon, les petits trucs que j'utilise en clis:

    -isoler l'enfant temporairement en lui offrant "une activité soupape" c'est à dire que c'est lui qui choisit lorsqu'il sent la crise arriver (faire de la pâte à modeler pour "malaxer" / "mettre en boule" sa colère...se reposer au coin bibliothèque (installer des poufs, coussins...etc), sortir dans le couloir ou aller au toilette se rafraichir/digérer sa colère, se mettre dans un coin de la classe...)

    -Si l'enfant est dangereux physiquement, faire intervenir un autre adulte (collègue, directrice). Au pire des cas, appeler les parents.

    Bref il doit sentir que tu es là pour lui, que tu comprends ses difficultés et que tu lui proposes des solutions.

    Instaure avec lui une relation de confiance en jouant sur l'affectif.

    Plein de courage pour la suite

    12
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 17:57

    Merci pour tout vos conseils. C'est sympa de sentir soutenue.

     

    il y a déjà eu une ESS en urgence. L'aménagement du temps scolaire proposé par le maitre réfèrent semble bien compliqué à mettre en place dans ma circo ...

    bonne idée la pâte à modeler. Je lui ai déjà proposé de prendre un livre dans le coin bibliothèque, ça fonctionnait pas mal mais j'ai l.impression que les crises s'intensifient et ça semble de plus en plus dur pour lui de "redescendre".

    Pour le côté affectif, pas de souci, il est bienveillant et très affectif avec moi lorsqu'Il est calme. Nous communiquons très bien. 

    J'espère rapidement trouver des solutions pour aider ce petit bonhomme et préserver la classe de ses crises. En tout cas, je cherche ... 

    13
    poohcinette
    Samedi 12 Octobre 2013 à 23:09

    Waouhhh ! Moi qui me pensais seule à vivre ça, tant la situation semble ne défriser personne !!!

    idem pour moi un enfant placé depuis sa toute petite enfance qui peut me frapper comme me prendre dans ses bras à n'importe quel moment de la journée, sans parler du comportement qu'il peut adopter avec les autres enfants....

     

    courage à nous !!!

     

    14
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 17:51

    kikou!

    je sors de chez LALA, elle vient de mettre en ligne, un dossier de suivi qui parait vraiment bien!!! il oblige à faie le point & garde la mémoire de tout ce qui est proposé à l'enfant!!!

    @ peluche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :